Mallemoisson

logo du site
  • Mallemoisson
  • Mallemoisson
  • Mallemoisson
  • Mallemoisson
  • Mallemoisson
  • Mallemoisson
  • Mallemoisson

Accueil du site > Tourisme > Histoire

Histoire

Mallemoisson, appelé en latin Malamessis, en Provençal Marameissoun, était du diocèse et de la viguerie de Digne.
Une moisson dévorée par les oiseaux est une malle moisson.

Ce village, distant du cef lieu de 11km, Sud-Ouest, est bâti sur un banc de rochers, au pied d’un petit coteau qui l’abrite contre le vent du Nord et en rend la température assez douce. Il y a trois hameaux : Les Grillons, sur la route impériale N°85, la Cornerie et Saint-Pons.
Le territoire de cette commune est de forme triangulaire : il est arrosé au Midi par la Bléone, et à l’ouest par les Duyes.
Mallemoisson est désigné dans les bulles des Papes relatives à l’église de Digne, sous le nom de Ecclésia sanctoe Marioe de Mannano le nom de Malemoisson, Malamessis (Mauvaise moisson : du fait que les moissons étaient pillées par les oiseaux).
Mallemoisson était un fief de l’abbaye de Cluny au XIIIe siècle.
L’église paroissiale porte le millésime de 1630.
Elle est sous le Titre de Notre-Dame.
La fête patronale est la Nativité de la sainte Vierge (8 septembre). Sainte Anne, saint Serein ou Serenus, saint Clément et saint Exuspérance, y sont honorés, d’un culte particulier.
Durant la Révolution, la commune compte une société patriotique, créée après la fin de 1792.
Le château est démoli en 1951.
La localité apparaît pour la première fois dans les textes en 1272, sous le nom de Malismessibus, nom généralement interprété comme étant tiré de l’occitan mauvaise moisson.



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF